les   Collies   du   Finfond
vous souhaitent la bienvenue sur leurs pages!


Welcome   at   Le   Finfond !


~ Elevage respectueux de Colleys à Poil Court (Smooth) & à Poil Long (Rough) ~
 
 
 
 
 

Les vaccins... Une fois pour toutes?... Pas du tout??!

 
En introduction, il faut savoir que les chiens ne sont soumis à
AUCUNE obligation vaccinale en France,
exception faite du vaccin antirabique dans 2 cas précis:
1- pour les chiens dits "catégorisés" (pauvres loulous!)
2- si vous entrez sur le territoire après un voyage à l'étanger.

Pourtant, je sais aussi qu'il n'est pas facile de faire admettre un chien non vacciné dans une pension ou un club sportif (pourtant, si les autres chiens sont dûment vaccinés, QUI diable prend donc des risques?!): j'en ai fait l'expérience et, depuis,... on reste à la maison ou on fait appel à un(e) dogsitter à domicile en attendant des jours meilleurs!...

Beaucoup d'informations circulent sur le Web (pour la plupart en Anglais) et je vous invite à approfondir le sujet et à vous faire votre propre opinion,... tout en considérant que vaccination N'est PAS immunisation et que rien n'est à 100% garanti efficace,... la vaccination "classique" comprise!
Parlez-en avec votre vétérinaire,...ce qui vous donnera peut-être l'envie d'en changer...


 

"Ce que les vétérinaires ne vous disent pas au sujet des vaccins", hum...
Voici, assez bien résumé, ce qu'on peut en dire: http://aunomduchien.com/vaccination/
 
 
Pour le cas où vous prendriez la décision de faire vacciner votre chien

1/ La règlementation ANTIRABIQUE française est décrite ici:

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000019675107
Elle a été modifiée le 19 juin 2018:
https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000037106438

Arrêté de 2008: " La primo-vaccination et la vaccination de rappel antirabiques des carnivores domestiques, des herbivores domestiques et des porcins sont pratiquées conformément au protocole d'emploi établi par les instituts producteurs pour chaque vaccin ayant reçu l'autorisation de mise sur le marché prévue à l'article 2 ci-dessus.
Toutefois, ce protocole ne peut en aucun cas, et quel que soit le vaccin, porter à plus d'un an la durée de la validité de la primo-vaccination antirabique des animaux domestiques. »
L'arrêté de 2018 supprime la dernière phrase.

 
Le vaccin VERSIGUARD RABIES a obtenu une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) de 3 ans.
Le RCP - Résumé des Caractéristiques du Produit - ici:
http://www.ircp.anmv.anses.fr/rcp.aspx?NomMedicament=VERSIGUARD+RABIES

 
Si vous devez vacciner votre compagnon contre la rage en prévision d'un voyage à l'étranger,
notez bien que la primo-vaccination ne sera considérée comme "valide" que 21 jours après l'injection
... et soyez bien informés de la législation en vigueur dans le pays de destination!


2/ La VACCINATION CHP (Carré, Hépatite, Parvo): NOBIVAC a également reçu une AMM pour 3 ans.

a/ Primovaccination des chiots de moins de 12 semaines :
- 1ère injection à  partir de la 8ème semaine d'âge
- 2ème injection 3 à 4 semaines plus tard mais pas avant la 12ème semaine d'âge

b/ Primovaccination des chiots de plus de 12 semaines et des adultes :
- une SEULE injection


c/ Rappel : tous les 3 ans

Le RCP est ici:  http://www.ircp.anmv.anses.fr/rcp.aspx?NomMedicament=NOBIVAC+CHP

 
Pour tenter de prévenir toute réaction adverse au(x) vaccin(s),
un protocole homéopathique et/ou phytothérapique peut être mis en place
en amont, le jour et après l'injection:
renseignez-vous!

 

Un peu de lecture sur le sujet ;-)

 
http://www.dogsnaturallymagazine.com/taking-the-risk-out-of-puppy-shots/



par Dana Scott

La plupart d'entre nous sait déjà que les rappels annuels de vaccination - ou, même, tout rappel, d'ailleurs - sont, au mieux inutiles, au pire dangereux.
Mais, quand on en vient au protocole vaccinal des chiots, on en fait encore trop: une seule injection de vaccins est suffisante pour protéger un chiot.

Les chiots sont protégés par les anticorps qu'ils ont reçus de leur mère en buvant son premier lait, le colostrum, qui leur confère une immunité dite "passive".

Ces anticorps vont "désactiver" les vaccins, comme ils le feraient pour de réels virus, mais ne protègeront pas le chiot contre les adjuvants contenus dans les vaccins (mercure, glutamate monosodique, aluminium et formaldéhyde) dont le rôle est d'exacerber la réponse du système immunitaire.
Malheureusement, cette réponse forte peut aussi induire des maladies auto-immunes, telles que, entre autres:
allergies, cancer, maladie thyroïdienne, maladies digestives, maladie articulaire.


     

Pour limiter au maximum le nombre d'injections, on s'attachera à déterminer le moment
- où les anticorps maternels sont suffisamment bas pour ne pas bloquer le vaccin
- où le chiot est encore suffisamment jeune pour ne pas avoir à être exposé aux virus dans son environnement.

Cette "fenêtre" varie d'un chiot à l'autre, d'une race à l'autre, et est particulièrement difficile à déterminer pour la parvovirose: c'est pourquoi, en pratique, les injections sont multipliées, protégeant le chiot des virus, certes, mais le mettant aussi en danger de développer une maladie auto-immune.

Le célèbre Dr Ronald Schultz, spécialiste en immunologie vétérinaire, recommande 1 seule injection à 16 semaines d'âge contre la maladie de Carré, la parvovirose et l'hépatite infectieuse.

Les études montrent qu'une seule injection, pratiquée entre 12 et 16 semaines, suffit pour la vie entière.

 
Le chiot est-il à risques de contracter une maladie jusque là? La réponse est oui, mais celui qui aura été vacciné plusieurs fois depuis ses 8 semaines n'aura pas été mieux protégé pour autant, au contraire, car chaque injection de vaccins supprime toute réponse immunitaire pour 10 jours.

Si un titrage, pratiqué 3 semaines après la vaccination, montre la présence d'anticorps (la moindre trace suffit), votre chiot est protégé pour la vie. (le titrage d'anticorps est une pratique courante aux USA, elle le devient en UK mais reste encore très confidentielle - et donc très chère! - en France...)

Avant cela, vous devrez éviter pour votre chiot les lieux les plus fréquentés par d'autres chiens, comme les cabinets vétérinaires!

 


Les ingredients qui entrent dans la composition des vaccins étant placés sous le sceaux du "secret de fabrication", le vétérinaire de votre chien peut être bien embarrassé pour vous renseigner: quand il vous dit que les vaccins sont généralement sans dangers, vous ne pouvez donc être sûr de rien.

Un vétérinaire holistique vous dira que les vaccins ou la sur-vaccination entraîne(nt) des maladies chroniques qui peuvent ne se manifester que des semaines ou des mois plus tard (on parle même de plus long terme).

En 2015, lors d'un symposium, le Dr Vétérinaire Patricia Jordan affirme qu'il n'y a pas de tests montrant que les vaccins sont "sans dangers", "nécessaires" ou même "efficaces".
Les vaccins sont faits d'un agent pathogène auquel on ajoute des adjuvants, des virus génétiquement modifiés ainsi que des métaux lourds et légers, des produits chimiques toxiques, des agents cytotoxiques, des virus inconnus et des séquences de protéines.

VACCINATION N'EST PAS SYNONYME D'IMMUNISATION.

Le Dr Jordan cite les recherches du Dr J Compton Burnett, auteur de "Vaccinosis & its cure by Thuja".

L'American Veterinary Medical Association (AVMA) conseille aux propriétaires de surveiller les réactions légères dans les heures suivant la vaccination, alerte sur "les effets secondaires plus graves mais moins fréquents"; prévient aussi qu'un "petit gonflement peut se développer" au point d'injection et vous conseille de consulter s'il n'a pas disparu ou s'il augmente dans les 2 à 3 semaines qui suivent la vaccination; et vous dit que, si votre chien a déjà eu une réaction aux vaccins par le passé, il faut en informer le vétérinaire et, en cas de doute, attendre 30 à 60 minutes avant de ramener votre chien à la maison... mais ne vous conseille pas de NE PAS vacciner votre chien dans ce cas-là!!

Plus on vaccine, plus les risques de réactions augmentent!

Le Dr Ronald Schultz, spécialiste en immunologie, reconnaît que les vaccins contre les virus mortels (vaccins "de base": maladie de Carré, parvovirose, hépatite infectieuse) peuvent être bénéfiques mais il est contre les rappels annuels, ou même tous les 3 ans, et contre la vaccination contre les maladies bactériennes (comme leptospiroses, Bordetella et Lyme) que ses recherches ont prouvée inefficace (voir document ci-dessus).

L'enseignement prodigué dans les écoles vétérinaires n'a guère évolué sur le sujet ces dernières années: les vétérinaires ne relient toujours pas spontanément les maladies chroniques aux vaccins et, par conséquent, ne signalent pas ces maladies comme des réactions aux vaccins (on estime à 1% ceux qui le font).

Le Dr Jordan pointe du doigt "le big business de la vaccination", estimant que 15% du revenu des cliniques vétérinaires proviennent de la vaccination et que 65% proviennent des maladies chroniques qu'elle engendre!

 

- Une 1/2 dose peut-elle réduire le risque vaccinal pour les chiens de moins de 6kg?
- Les vaccins "de base" et les autres...
- Votre vétérinaire holistique est-il vraiment holistique?...

... 45 pages de documents sur le sujet!!

 
Je vous invite à traduire les documents mis en liens dans leur intégralité
et également à poursuivre votre recherche si le sujet vous intéresse...


 
 



 
On peut admettre qu'aucune option n'est idéale mais
dans tous les cas,vous êtes libre(s) de choisir
celle qui s'accorde le mieux avec vos convictions!




 
Pour ma part, j'ai choisi pour mes chiens la route des nosodes homéopathiques...
 



Les nosodes homéopathiques

"Les nosodes sont préparés comme les autres remèdes homéopathiques, si ce n'est qu'ils dérivent de souches elles-mêmes malades, que ce soit de tissus, de miasmes ou de sécrétions.

De part leur extrême dilution (souvent à la 30ième centésimale - 30ch -), il ne leur reste pas d'"activité" provenant de l'infection initiale: ils sont donc sans danger.

Les nosodes servent différents objectifs en homéopathie, l'un d'entre eux étant la prophylaxie des maladies infectieuses.

Des nosodes ont été préparés à partir de la plupart des maladies infectieuses du chien et d'autres peuvent être fabriqués sur demande par un pharmacien correctement formé et équipé.

De nombreux propriétaires de chiens aux U.S.A. et ailleurs croient en la protection apportée par les nosodes à eux seuls contre les principales maladies (maladie de Carré, hépatite infectieuse/adenovirose, parvovirose, leptospirose, toux du chenil/trachéobronchite), à l'exception de la rage contre laquelle la vaccination "classique" est souvent exigée par la loi."
(librement traduit de "Natural Dog Care" par Christopher Day)


Lors de l'administration d'un nosode,, le corps va décrypter l'empreinte de la maladie et le système immunitaire va répondre comme il le ferait en présence de la maladie elle-même.
En suivant un certain protocole, on entraîne le corps à bien réagir, en quelque sorte.
Voici celui que propose George Mac Leod pour la prévention des principales maladies infectieuses canines (qu'on peut commencer dès les 5 semaines d'âge des chiots). Il suggère un remède"combo" à la dilution 30c:
- 1 comprimé/jour pendant 3 jours
- 1 comprimé/semaine pendant 3 semaines
- 1 comprimé/mois pendant 6 mois
- puis 1 comprimé tous les 6 mois pour la suite...


 



http://www.dogsnaturallymagazine.com/nosodes-can-they-replace-vaccines/

Les nosodes: peuvent-ils remplacer les vaccins?

... Traduction sommaire à suivre!


 

N.B.: Ce document ne saurait remplacer une consultation vétérinaire.
Je décline toute responsabilité quant à l'utilisation, l'appréciation ou l'exploitation des informations diffusées dans ces pages.
Les informations présentées ne sont pas exhaustives et restent du domaine général.


 



Créer un site
Créer un site